JUSTICE POUR STEVE – Une lettre ouverte s’adresse au préfet de Loire-Atlantique

Suite à l’annonce d’un rassemblement festif et pacifique ce dimanche 21 juin à 18h à Nantes, en plus de la marche commémorative à Steve Maia Caniço, le préfet de Loire-Atlantique a mis en place des dispositions spéciales. Une lettre ouverte du mouvement free party gronde contre ces « provocations » et l’absence de prise de « responsabilité », un an tout juste après le décès de Steve Maia Caniço.

Une lettre ouverte en provenance du mouvement free party à l’attention du préfet de Loire-Atlantique, Claude d’Harcourt, a été diffusée ce jeudi 18 juin sur les réseaux sociaux. Celle-ci fait suite aux dispositions spéciales mises en place pour la Fête de la musique à Nantes, ce dimanche 21 juin : interdiction des « rassemblements festifs à caractère musical de type rave party ou teknival », ainsi que « la circulation des poids lourds transportant du matériel de son », mais aussi « la vente d’alcool à emporter à compter du samedi 20 juin minuit ».

La missive pointe du doigt les « violences policières » et les « provocations » de la part du préfet, sans assumer la « responsabilité » du décès de Steve Maia Caniço un an plus tôt. « Après l’impunité dont bénéficient les personnes impliquées dans la disparition de Steve, après l’ouverture d’une enquête contre les participante.s à la fête de la musique 2019, vous décidez d’obstruer brutalement notre mouvement avec des mesures autoritaires lourdes », continue la lettre.

Ces restrictions sont intervenues en en conséquence de l’annonce d’un rassemblement festif et pacifique, ce dimanche à 18h sur le Quai de la Fosse à Nantes. Celui est donc interdit par la préfecture, car non déclaré au préalable. Même si l’interdiction de rassemblement de plus 10 personnes sur la voie publique est encore en vigueur, la marche blanche et commémorative en mémoire au jeune homme décédé à l’âge de 24 ans, organisée par ses proches et sa famille est quant à elle autorisée et maintenue.

« Alors que le monde tente d’expulser les violences policières hors de son système, vous tentez désespérément d’éteindre les voix qui s’élèvent contre vous. La fête libre est la dimension festive de ces voix. Elles constituent une lutte hétéroclite, rassemblant une volonté commune de solidarité, de bienveillance et de tolérance. Ces valeurs font notre force, elles vous seront exposées à Nantes ce dimanche », peut-on lire sur la lettre ouverte.


Article : JUSTICE POUR STEVE – Une lettre ouverte s’adresse au préfet de Loire-Atlantique
Réalisation : Erwan
Visuel : Loic Venance (AFP
)

Mouvances Libres


Votre avis sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s