MISS TICK / NCTRN RECORDS – Interview : La Techno Libre #12

Présentation et interview d’un artiste underground : « Une autre écoute sur la techno qui nous entoure… »


MISS TICK – NCTRN RECORDS

  • Nom d’artiste : Miss Tick
  • Label : NCTRN Records
  • Styles : Techno / Dark / Minimal / Acid
  • Artistes du label : Audioflow, Binome, Karmaa vs Dirty Groove, KDS, Audiosense, Loule, Flo TlescoP, Tibobo, Cirklz, MissK

Technographie

Dans ce 12ème numéro de La Techno Libre, on s’attaque à la fois à une DJ réputée pour ses mix et prestations de qualité, en France comme à l’étranger, mais aussi et surtout à son label qu’elle a confectionné afin de promouvoir des artistes dans le style qu’elle affectionne le plus. Présentation du label NCTRN Records, petit joyaux de sa fondatrice Miss Tick, dans une ambiance ténébreuse, tout autant énergique que hypnotique, avec une techno lourde, parfois acide, souvent minimaliste et toujours très rythmée.

Au menu, des albums et EPs au format numérique de différents producteurs/livers tels Audioflow, Binome, Audiosense, Karmaa vs Dirty Groove, présents sur les dates du label, en soirée légale ou festival pour mettre en avant sa ligne musicale. Une troupe de DJs expérimentés est également à l’affût lors de ces événements, avec notamment K.D.S., Loule, Flo TlescoP, ou encore Tibobo, Cirklz et MissK.

« Un des live sets de Richie Hawtin en 2008 a été un tournant vraiment marquant pour moi, dans la zik que j’allais jouer. »

Miss Tick

Côté production, le premier EP Black #01 est une compilation parue au début de l’année 2018, avec 5 morceaux, dont trois des compositeurs / livers cités plus haut, et un morceau de Audiosense (autre projet de Dorian Parano) ainsi qu’un dernier de Swami Harami ft. Zolo. S’en suit le Velvet EP avec un très bon morceau original de D-Sens, et un remix de Binome en complément. Concernant les futures productions du label, il y aura tout d’abord un nouvel EP de deux titres de Binome (alliance de Funny Ox & Stabfinger), puis une deuxième compilation intitulée Black #02. Et attention… Méga scoop, un maxi EP est prévu avec un projet de 909 Resistance remixé par Binome.

Maintenant place à l’interview de la fondatrice et moteur d’impulsion du label. Tout juste revenue du Hadra Trance Festival, localisé à Vieure dans le département de l’Allier, où elle avait l’honneur de jouer sur l’alternative stage. Le festival a comptabilisé un total de 8 000 participants, c’est la plus grosse billetterie vue à ce jour par l’association de trance psychédélique, qui ne cesse de s’agrandir d’année en année.

Interview

Salut Miss Tick ! On est vraiment ravi de te compter parmi nos artistes interviewés pour la rubrique La Techno Libre. Après t’avoir entendu lors de la Outch Party #2 et au festival Fora De Tempo au Portugal, tu es un gros coup de cœur pour notre rédaction. Peux-tu nous parler tes premières expériences avec la musique électronique, ainsi que tes premiers pas en tant que DJ ?

Déjà, merci, ça fait plaisir ! Alors pour tout te dire, mes premiers pas ont été en tant que DJ Prog, en 2003 / 2004 je crois, je jouais cette progressive à l’époque où ça ressemblait plus à de la minimal, qu’à la progressive de maintenant. Je commençais à tourner en rond, musicalement ça devenait de plus en plus dur de construire un set, et puis grosse révélation un jour sur un live set de Richie Hawtin, en 2008 je pense. Ça a été le gros coup de marteau sur le dancefloor et un tournant vraiment marquant pour moi, dans la zik que j’allais jouer.

En parallèle j’organisais de grosses raves parties avec un collectif, SevenTh Sky, et j’avais une résidence au Batofar (ancien club péniche parisien, ndlr). Depuis que j’ai quitté Paris en 2009, je me suis plus imposée sur la scène en tant que DJ Techno, et je crois que la sauce a pris !

« Mon label NCTRN, ce fut l’accomplissement, une évolution logique en quelques sortes après plusieurs années, comme une évidence. C’était le moment, c’était maintenant, avec le son que j’aimais, sans concession. »

Miss Tick

Au fil du temps, tu as intégré différents labels, Spin Twist, Bus Records ou encore NBM. Qu’est-ce que t’ont apporté ces divers univers ? Ont-ils eu une influence dans l’objectif de créer ton propre label ?

Oui, Spin Twist quand je jouais Progressive, j’ai eu la chance d’intégrer un gros label allemand respecté. Bus Records, c’est toujours d’actualité, c’est ma famille, en étroit lien avec D-sens qui le gère, c’est les gens avec qui j’ai commencé, qui m’ont fait énormément confiance et grandir. Pour NBM ça a été la grosse aventure de bande de potes avec laquelle je me suis énormément marée et où j’ai été un membre actif de l’asso pendant longtemps au coté de Ianoche, avant de créer mon propre bébé NCTRN Records (Nocturne Records.)

D’une manière générale ces expériences m’ont beaucoup influencées, formées et ça a été de grands moments de vie partagés vraiment inoubliables. Mon label, ce fut l’accomplissement, une évolution logique en quelques sortes après plusieurs années, comme une évidence. C’était le moment, c’était maintenant, avec le son que j’aimais, sans concession.

Comment s’est déroulé ton DJ set et ton week-end en général, au Hadra Trance Festival ? Il y avait-t-il d’autres artistes produits sur ton label qui y ont joué ?

Pfff alors ce festival c’était vraiment la folie et à tous les niveaux. Autant l’organisation qui est mortelle, que les moyens déployés. Ce week-end était absolument génial, entourée de super potes je me suis éclatée, et que dire de mon set ? Hum, perso c’était magique, je voyais une grosse marée humaine s’avancer devant moi, encercler le chapiteau, et qui gueulait et bougeait, c’était très très classe à voir et ressentir, du coup ça m’a donné une grosse patate pour faire mes 2 heures !

Sinon oui de mon label, le samedi soir, il y a Audioflow qui a joué, et qui a mis tout le monde d’accord. Je commence à bien connaître sa zik, et je suis à chaque fois forcée de constater : mais quel groove et quelle puissance dans ce live !

Outre les sorties du label que nous avons déjà énoncé plus haut dans l’article, raconte-nous un peu tes futurs projets, prestations, événements ou coproductions à venir…

Tu en as parlé, de belles sorties qui arrivent pour le label, on a un calendrier de releases assez complet et qui ramonent, l’EP qui arrive des Binome va faire très, très mal. Les retours avec le label sont énormes et en peu de temps, ca fait vraiment plaisir. Sinon, je viens de finir une compile pour le label de Perfect Stranger et Gabi2bi. C’est eux qui gèrent le label Digital Structures. La compilation devrait sortir dans un mois, avec une partie des artistes du label, comme Binome, Audioflow ou encore Karmaâ & Dirty Groove entre autres. Je suis assez contente de cette V/A au niveau contenu je trouve que les tracks défoncent vraiment.

Sinon, oui pas mal de bookings en prévision, une année assez dense qui se profile à l’horizon pour mon plus grand bonheur, et je garde une surprise ou deux qui devraient se confirmer bientôt !

Un mot pour finir..? Tu as carte blanche !

En un mot ou deux… Je voudrais remercier du fond du coeur tous les gens qui m’entourent de près ou de loin,  qui croient en moi et qui me donnent la patate tous les jours un peu plus.
M.E.R.C.I

Miss Tick : Soundcloud / Facebook
NCTRN Records : Soundcloud / Facebook / Beatport / Youtube

Wanderer.


Article : MISS TICK / NCTRN RECORDS – La Techno Libre #12
Réalisation : Wanderer
Visuel : Wanderer
Interview : Miss Tick
Photos : Miss Tick, Thomas Savary, Marc, EphemR, Louis Derigon Photography
Musiques : NCTRN Records
Vidéos : NCTRN Records, Mouvances Libres

Mouvances Libres


Votre avis sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s