“The Confining“ : un remake low cost de la bande annonce du film “The Shining” réalisé dans un hôtel toulousain

Une jeune photographe et vidéaste toulousaine s’est retrouvée confinée à l’hôtel pendant deux mois, cela a donné une folle aventure cinématographique. Alors qu’elle se préparait à embarquer pour l’Australie, en quête de nouvelles aventures, Judy Wood Picture, est obligée de renoncer momentanément à son projet avec l’annonce du confinement. Sur un coup de tête elle rejoint sa mère, couturière, qui vit et travaille dans un hôtel toulousain restant “ouvert” pendant la crise sanitaire du Covid-19.


En habitant dans un hôtel, une idée ambitieuse et évidente va alors germer entre la mère et la fille, recréer la bande annonce du film devenu culte The Shining du génial Stanley Kubrick. Ce sera leur jeu pendant toute la durée du confinement. Elles commencent donc à écrire le story-board, imaginer les plans, confectionner les costumes, recruter les acteurs et réaliser les décors. « Nous avons tué le temps à notre manière », déclare la jeune toulousaine. Tout l’hôtel devient alors un vrai terrain de jeu et une source d’inspiration pendant les deux mois de confinement.

« Pour une scène de 7 secondes par exemple, on a passé plus de 8 heures d’essais, de réflexion et d’échecs avant d’arriver à avoir le rendu désiré. »

Judy Wood Picture

Sur les conseils de sa mère, le réceptionniste est embauché dans le rôle phare de Jack Nicholson tant sa ressemblance est frappante. Une autre réceptionniste sera recrutée et une poupée sera confectionnée en lieu et place de Danny Torrance, le petit garçon qui a le shining dans le film, ainsi que les robes des jumelles confectionnées dans… une nappe ! Cela va sans dire qu’un immense travail aura été nécessaire pour elles afin d’arriver à ce résultat surprenant. « C’est en quelque sorte mon projet, mais ma mère a été vitale dans l’expérience. On a pensé à deux, on se prenait la tête à deux », explique Judy.

« Pour une scène de 7 secondes par exemple, on a passé plus de 8 heures d’essais, de réflexion et d’échecs avant d’arriver à avoir le rendu désiré. Certaines scènes ont même été tournées en reverse (à l’envers, ndlr) On a essayé de faire le calcul, en moyenne chaque scène nous a demandé minimum 1 heure 30 », détaille la vidéaste. Cette imitation leur aura permis de bien s’amuser, au moins, et « qui sait peut-être en refaire un bientôt s’ils nous reconfinent ». On nous souhaite que non !

En attendant n’hésitez pas à la contacter pour vos projets personnels et professionnels. Vous pouvez aussi suivre son travail sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram, ainsi que sur son site Internet.


Article : The Confining : un remake low cost de la bande annonce du film The Shining” réalisée dans un hôtel toulousain
Réalisation : L’indien
Visuel : “The Shining”, S.Kubrick
Vidéo : Judy Wood Picture

Mouvances Libres


Votre avis sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s