ECO SYSTEM : Et si la free party avait tout compris avant l’heure ?

A l’heure où le confinement bat son plein, plongeant la culture et le spectacle vivant dans une léthargie sans précédent, c’est peut-être le moment de considérer les valeurs de la fête libre comme les vecteurs essentiels du monde de demain. Kevin Ringeval offre cette tribune à Mouvances Libres afin de réfléchir aux possibles solutions que peut apporter la free party aux restes du système économique de notre société moderne, aujourd’hui dénué de sens, abattu par la crise sanitaire.


Tribune signée par Kevin Ringeval


Si des sound systems comme les Spiral Tribe venus de Grande-Bretagne dans les années 90 débarquent en France, c’est aussi avec une idée très forte, faire vivre des zones d’autonomie temporaire prônant l’autogestion, l’autonomie et le respect de l’environnement. À l’époque, en Angleterre, la naissance de la free party répond au besoin de boycotter les boîtes de nuit, les clubs, les raves, symboles de la société de consommation. La teuf c’est une voie clandestine, alternative, contestataire et radicale, pour mieux se retrouver en phase avec la nature.

Si la free party se caractérise désormais par une simple quête d’hédonisme, il n’en demeure pas moins que cette idée d’inventer des îlots libertaires, à même de fabriquer du vivre ensemble où les statuts et les rôles sociaux s’abolissent, reste une réalité. C’est dans le collectif que l’on pourra changer les choses et aller de l’avant, la free party l’a compris depuis bien longtemps. L’inclusivité a toujours été une idée forte de la teuf ! Aujourd’hui, plus de trente ans après ses débuts, de nombreux activistes s’investissent encore dans son organisation, créent leurs sound-systems, organisent des teufs légales et surtout illégales. Demain, encore plus qu’avant cette crise, les gens auront besoin de contre-culture, celle qui donne de l’espoir. Lors d’un rassemblement libre, nous faisons corps, le temps d’une nuit nous participons à une idée du monde tel qu’il devrait être. C’est par la fête que nous combattons le libéralisme caractéristique de cette société moderne et responsable de cette période de pandémie.

La fête libre doit être considérée comme d’utilité publique

Cette débrouillardise, cette horizontalité du milieu de la teuf, qui dérange tant les politiques dans la manière de construire de la culture et du partage, qui refuse la croissance destructrice, doit devenir un exemple. Par n’importe quel temps et sous le coup de toutes les interdictions, les teufeurs, même dans la boue, n’abandonnent jamais. Vous êtes, militant·es de la joie, sans cesse au combat, avec comme seule arme la musique. Et nous avons besoin de combattant·es dans cette « guerre » contre le retour d’une culture de masse vide de sens. Plus que jamais, cette force, votre engagement doit désormais se mettre au service d’une cause globale, la liberté et d’une prise en compte de la planète et de sa fragilité. Demain, dans cette période troublée, le monde de la culture et plus précisément du spectacle vivant devra réfléchir à sa décroissance pour revenir à la production d’événements à taille humaine et de proximité. Face aux soucis financiers que rencontrera la population, le retour à des fêtes pleines de sens, favorisant la rencontre et la gratuité, devra revigorer la teuf libre.

Vos écosystèmes sont des exemples, exigeons désormais cette reconnaissance ! L’engagement naturel de la free party, doit enfin être considéré par les politiques comme d’utilité publique, elle est indispensable pour un monde durable dont elle a depuis toujours saisi les enjeux.



Article : ECO SYSTEM : Et si la free party avait tout compris avant l’heure ?
Réalisation : Kevin Ringeval
Visuel : Sono Pirate Unit

Mouvances Libres


Un commentaire

  • Oui elle dérange car La free party est tournée vers l’ouverture d’esprit, l’entraide et le partage et l’écologie Mais qui dit ouverture d’esprit dit problème avec le système en place, car oui nos politiciens (pas tous )et leurs amis industriels ne souhaitent pas que les gens réfléchissent de trop, car ils seront démasqués et rejetés alors, ils ont mis un système en place de propagande anti free d’abord en pointant du doigt les drogues ( ils ont pas Complement tords d’ailleurs si elles sont prises en abondances et n’importe comment mais prises petit à petit avec des amis de confiance et du bon son, alors là c’est une autre histoire car ton cerveau ouvre des portes dont tu n’avais pas idée en temps normal avec des perspectives de vie encore plus belles plus humaines proches de la nature ou tu te rends compte que ton corps et la terre ne fond qu’un, tout est intrasectement lié tout est unités. Aussi pour enfoncer les free un peu plus, ils les ont interdit, ce qui a obligé les organisateurs à squatter des terrains des bâtiments sans autorisation sans sécurité sans toilettes ni poubelles car tout préparé à la dernière minute du coup les riverains sont en colère, ils ont empêché Toute organisation dans les règles de tout bon festival ( d’ ailleurs mon Respect aux organisateurs qui ont appris A mieux respecter les lieux de Teuf en Teuf ) Et bien sûr nos élus envoie la cavalerie avec journalistes pour écraser le tout un peu plus devant le grand public alors comme dans les années 70 ils faudra du temps pour que la majorité des personnes acceptes que se beau mouvement qu’est la free puissent enfin s’épanouir et éveiller les gens et pourquoi pas sauver la planète 😉

    J'aime

Votre avis sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s