Ils manifestent à Arpajon pour dire stop aux saisies de leurs matériels de sonorisation et de leurs camions

Article, interview, photos, vidéos : Free party, rave party, rave sauvage, fête illégale… que se passe-t-il dans le 91..?

Gare d'arpajon manifestation copie

 

Samedi 20 Janvier 2018 les organisateurs de free party et les teufeurs, manifestent dans le centre ville d’Arpajon… Une manifestation pacifiste, festive et très bruyante. Objectif : dire stop aux saisies avant l’ouverture d’un dialogue avec la Préfecture prévu la semaine prochaine.

 

Voir la vidéo en HD

Au départ de la gare RER C d’Arpajon, une centaine de participants se sont réunis autour de deux chars diffusant de la musique amplifiée. Pendant deux heures le cortège a déambulé dans les rues d’Arpajon bien encadré par les forces de l’ordre. Tout se passe bien, aucune dégradation ni graffiti sur la route. L’objectif est de se faire voir et entendre selon les valeurs du mouvement tekno : respect, partage et auto-gestion. On constate qu’organisateurs de free party et forces de l’ordre communiquent aisément sur le bon déroulement de cette manifestation. Comme quoi le lien fraternel peut être établi quand les bonnes conditions sont réunies (organisation officielle et autorisation accordée).

manifree police copie

Mais pourquoi manifestent-ils ?

Tout commence par de nombreuses saisies de matériel par les autorités, suite à l’organisation de plusieurs free party sur le secteur d’Etampes, ces fêtes illégales sous fond de musique Tekno (Techno) et qui ont lieu dans les champs, les bois ou les espaces abandonnés.

free party is not a crim copie

Il faut dire que depuis plusieurs années, le département de l’Essonne est moins concerné par ce type de phénomène, le silence prédomine les espaces naturels. Les free party ont été généralement repoussées du 91 mais plus largement en dehors de l’Île-de-France. Un arsenal répressif est mis en place dès le début des années 2000 ce qui permet aux autorités de contrôler plus facilement le problème.

Mais voilà, c’est sans compter sur la détermination et la réelle motivation de la nouvelle génération de teufeurs (jeunes qui fond la fête, contraction des mots « fête » et « fêtard » sur une touche de verlan) et compte bien rester sur leur territoire pour ne pas devoir faire plus de 100 kilomètres pour aller danser librement.

manifree arpajon copie

Entretien avec Camille rencontré sur le parcours de la manifestation

Ils se revendiquent pacifistes et auto-gérés et ne comprennent pas pourquoi ils devraient aller ailleurs nous révèle Camille.

« Oui ici on est chez nous et il y a des espaces où on peut se réunir sans gêner trop les gens. Ça dérange, on le sait, mais nous on a grandis comme ça. On n’a pas forcément d’argent pour aller à Paris claquer 100€ pour une soirée qui ne sera pas forcément au top. Dans nos free party, on n’a limite pas besoin d’argent, on se débrouille, on partage, on fait comme on peut mais on se réunit toujours dans la joie et le bon état d’esprit. Tout le monde est libre de pouvoir venir sans contrainte, sans jugement, sans discrimination. C’est ça la teuf. »

Mais vous attendez quoi de cette manifestation ?

« Juste de pouvoir être libre de vivre comme on le veut, mais surtout de récupérer le matériel et le camion saisis lors des dernières free party. Ce n’est pas normal d’en arriver là. Il faut que ça change.

Bon ça a un peu dégénéré avec les autorités, on n’a peut être abusé de venir deux fois revendiquer à Etampes, mais bon… comment faire autrement ? »

Mais alors comment ça doit changer ?

« Il faudrait plus de tolérance, mais ils ne savent que pondre des lois et ils nous considèrent maintenant comme des terroristes, alors on ne sait plus quoi vraiment faire mais on doit agir. »

On vous traite comme des terroristes, peux-tu nous expliquer ?

« Ils utilisent les mêmes lois anti-terroristes pour nous contrôler avec les gardes à vue prolongées, les perquisitions à domicile, la mise sur écoute téléphonique et la saisie parfois complète du matériel de sono et des camions qui le transporte… Mais regardez-nous, on est des pacifistes, on n’est pas armé, on ne veut de mal et on ne va tuer personne. Nous ne sommes pas des terroristes. »

Alors tu voudrais qu’on légalise la free party ?

« Non c’est impossible de légaliser la free party, justement la fête est libre donc il n’y a que la tolérance qui peut faire la différence. »

Merci Camille ça sera le mot de la fin

vivre libre ou mourir copie

Article : Ils manifestent à Arpajon pour dire stop aux saisies de leurs 
matériels de sonorisation et de leurs camions
Rédaction, photos, vidéo : Jean THOMAS
Mouvances Libres

 

Un commentaire

Votre avis sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s