MUSIQUE – Un couple passionné est aux commandes du label de techno underground Advise Records

Le couple aux commandes du label français Advise Records a répondu aux questions de Mouvances Libres afin d’en savoir plus sur ce projet repris en 2019. Fusionnant d’une passion commune, Elo (Weblody) et Vincent (Koschka) se partagent avec brio la gestion de ce label, mêlant graphisme et techno underground.

Motivé par la passion d’un couple sans faille, Advise Records se présente comme un label de productions digitales oscillant dans un spectre musical définitivement techno : souvent acid, de temps à autres dark, parfois mélodique, mais toujours underground. En 2019, Elo (Weblody) et Vincent (Koschka) ont repris les reines du projet fondé en 2010 par Romain Mailhes, avec l’objectif de diffuser largement le travail d’artistes en devenir.

Partageant à deux un plaisir certain pour la musique électronique, les deux partenaires se répartissent distinctement les rôles pour faire avancer au mieux la machine. Elo s’occupe de l’univers du graphisme et de la communication, tandis que Vincent s’entache de la partie studio, avec notamment les mastering des différents tracks et EP.

Advise Records a déjà au compteur plus de 40 releases, où se retrouvent des artistes tels Mik Izif, Mid Wooder, Marcel.T, Cousin Vic, D@soon, Le Son Du Placard, Dikron, Bassti M, Hell Driver, Peuch, Alexandre Benz et Koschka lui-même, s’autoproduisant sur le label. D’autres sorties sont à prévoir très prochainement. Stay connected.

« Partenaires dans la vie, complémentaires sur Advise Records. »

Elo (Weblody)
Elo (Weblody) et Vincent (Koschka)

Interview

Quand avez-vous créé le label et avec quelles volontés ?

Elo (Weblody) : Le label a été créé par Romain Mailhes en 2010-2011. À l’origine, Romain était DJ et vendeur chez le disquaire Pascal Kleiman que l’on nommait “le DJ qui tourne avec ses pieds” à Valence, en Espagne. Suite à cette rencontre et en pleine période de déclin du vinyle, il décide de monter le label Advise Records, à diffusion exclusivement digitale : techno, acid techno, dark techno. Il avait l’ambition de faire découvrir de jeunes talents et de leur permettre d’être produits avec des plus confirmés. En 2012, il rencontre Koschka pour lui demander un remix, puis un autre EP, etc. Il me proposa par la suite de faire les covers du label. Suite au lancement de son projet café-bar en Ardèche, on reprend son bébé en 2019. Koschka, producteur de musique électronique depuis 18 ans a signé sur des dizaines de labels à l’international. De par son expérience en production, il s’occupe de la partie technique et musicale du label. De mon côté, je travaille en free-lance dans le domaine du graphisme, site internet, vidéo, photo, etc. Je m’occupe donc de la partie communication visuelle et humaine. Pour résumer : “Partenaires dans la vie, complémentaires sur Advise Records”.

Vincent (Koschka) : Ma femme et moi avons repris officiellement les rênes du label en septembre 2019 en lançant la compilation The Key. Notre volonté est la même que celle de notre prédécesseur, produire de la bonne techno avec des producteurs provenant du monde entier tout en permettant à de nouveaux talents de placer leur premier EP afin de diffuser plus largement leur musique sur le web et à l’international. Je m’autoproduis également (exemple : Terminal EP, composé dans un aéroport…)

« Notre volonté est la même que celle de notre prédécesseur, produire de la bonne techno avec des producteurs provenant du monde entier tout en permettant à de nouveaux talents de placer leur premier EP. »

Vincent (Koschka)

Dans quel style de soirée voyez-vous la ligne musicale du label être jouée par des DJs ?

Vincent (Koschka) : Dans les raves, les teufs, les clubs, les bars, en stream, et même dans ton salon.

Elo (Weblody) : Elle s’adresse également à tous les amateurs de techno comme moi, avec juste le plaisir d’écouter, de danser et/ou de découvrir de nouveaux sons et artistes.

Comment sélectionnez-vous les artistes produisant les tracks du label ?

Vincent (Koschka) : Comme je le disais plus haut les démos sont ouvertes à toutes et tous, il n’y a aucune sélection à l’entrée. Nous écoutons tous les deux les morceaux : si le track nous plaît et s’il correspond à la ligne directrice du label, c’est parti ! On aime bien une brève présentation des nouveaux artistes qui nous envoient leurs morceaux, on n’est pas des machines !

Elo (Weblody) : Oui, les morceaux doivent nous plaire à tous les deux : à celui qui a l’oreille technique du son et, à moi, qui a l’oreille de l’émotion. Nos styles recherchés : techno, dark techno, hard techno, melodic techno aux influences underground mais toujours avec un gros kick.

« Dans le monde du digital, on est complètement noyé dans la masse de l’industrie techno, il est encore plus difficile de faire connaître les nouveaux talents. »

Elo (Weblody)

Le label possède une forte identité visuelle complémentaire au son, entre cover et vidéo, quel message voulez-vous faire passer par celle-ci ?

Vincent (Koschka) : C’est sur qu’avec une graphiste sous la main ce serait dommage de s’en priver ! Elo a de réelles aptitudes dans le domaine de l’image de par sa formation, son travail et ses différentes passions. Le son provoque une sensation chez l’auditeur, la vidéo également. Si tu sélectionnes une partie clef dans le track et que tu synchronises l’image au tempo, tu doubles la sensation chez le spectateur, comme une symbiose des deux. Le morceau est donc davantage mis en valeur, cela plaît aux artistes et à nous également.

Elo (Weblody) : Merci pour cette question, on cherche évidemment à se démarquer. Dans le monde du digital, on est complètement noyé dans la masse de l’industrie techno, il est encore plus difficile de faire connaître les nouveaux talents. Mais avant tout, chaque producteur laisse un peu de lui même dans ses compositions. J’essaye d’y ajouter une âme visuelle, une ambiance, un univers… Dans les teasers, j’introduis mes angoisses, mes ressentis, mes délires. En gros c’est un moyen d’expression pour moi également dans le respect de l’artiste. Et ils kiffent !

Télécharger Red Budstepper EP

Les sorties du label seront purement digitales ou envisagez-vous de presser des vinyles ?

Vincent (Koschka) : Pour le moment, clairement non. On va continuer de se former dans cette nouvelle aventure et suivant les résultats nous aviserons.

Comment abordez-vous le futur au vu de la conjoncture culturelle actuelle ? La crise et le confinement dus à l’épidémie ne semblent pas vous avoir fait baisser les bras, bien au contraire.

Vincent (Koschka) : Nous travaillons à domicile dans la vie et donc le confinement n’a rien changé pour le label. J’ai entre autres collaboré, produit et finalisé avec Marcel.T le Pandemic EP pendant le confinement. Tout se fait à distance, cela ne pose aucun souci. Maintenant il n’y a aucune raison de baisser les bras, bien au contraire !

Elo (Weblody) : La techno peut être solidaire, et cela n’empêche pas les artistes de s’exprimer, bien au contraire. Les DJs ont su être particulièrement créatifs pendant le confinement, on n’a jamais vu autant de sets techno tournés, des heures et des heures de streams ! Même Vincent, plutôt discret, a laissé la caméra rentrer dans son studio. Les labels et les artistes doivent se soutenir. Nous avons repris un label à l’abandon… Nous avons tout à faire et donc d’aller de l’avant !


Tous les liens vers Advise Records


Article : MUSIQUE – Un couple passionné est aux commandes du label de techno underground Advise Records
Réalisation : Erwan
Visuel : Advise Records
Photos : Advise Records

Interview : Advise Records

Mouvances Libres

Un commentaire

Votre avis sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s