FREE PARTY – Rave party Alice in Wonderland #4 : un terrain d’entente a finalement été trouvé

La rave party Alice in Wonderland #4 s’est finalement bien déroulée dans le Doubs le week-end du 28 septembre 2019, alors que le propriétaire du premier terrain s’était rétracté suite à des menaces de riverains et de la mairie. Le rassemblement des 5000 participants s’est déroulé sans encombre majeur, alors que la répression sur les free party s’accentue de jour en jour.

 La 4ème édition de la free party Alice in Wonderland prévue dans le Doubs le week-end du 28 septembre 2019 et organisée par l’association FC Techno s’est finalement bien déroulée. Alors que les organisateurs des différents sound systems avaient trouvé un accord tacite avec un agriculteur propriétaire d’un terrain sur la commune de Fontain, celui-ci s’est rétracté au dernier moment. Pour causes : « il a été victime de la violence de certains riverains et de l’opposition irrationnelle de mairie » peut-on lire dans le communiqué du collectif, qui lui ont mis la pression pour refuser l’accès aux fêtards, dû à la trop grande proximité avec une zone Natura 2000. Et cela, à 2 jours de la manifestation.

Les organisateurs ont donc cherché un autre terrain dans la journée de samedi, qui pointe du doigt le problème d’accueil des free parties, trop souvent stigmatisées, jamais accompagnées. Plutôt qu’encadrer un événement où les acteurs de la free party avaient fait une démarche responsable en ayant l’autorisation d’un propriétaire, la pression sociale des riverains et administrative de la mairie prouvent une fois de plus que les mentalités ne sont pas encore prêtes à évoluer.

Une fois les camions garés et le matériel déchargé sur un nouveau terrain le samedi dans la matinée, les organisateurs ont vite été rejoints par les propriétaires du terrain et les gendarmes d’Arc et Senans qui les ont priés de bien vouloir partir. C’est finalement un 3ème et dernier terrain qui a été trouvé, en accord avec le propriétaire, 20km plus loin à Goux-sous-Landet à côté de Quingey.

Une fête donc finalement autorisée, pour une rave qui a rassemblé près de 5000 participants (au lieu de 3000 espérés) et qui s’est déroulée sans incident majeur (4 évacuations et quelques malaises). « La fête était bien organisée, même si nous étions mis devant le fait accompli en ce qui concerne le lieu », souligne le directeur de cabinet du préfet à L’Est Républicain.

Ce nouvel épisode, trop récurrent, intervient dans un contexte où la Technoparade 2019 a accueilli des sound systems du mouvement free party pour la première fois, pour revendiquer auprès de l’État l’abus des forces de l’ordre suite au décès de Steve Maia Caniço. Mais aussi alors que la sénatrice Pascale Bories du LR envisage de faire passer en lecture une loi proposant une peine de prison de 3 mois envers les organisateurs, et un rabaissement du seuil maximal de 500 à 300 participants pour une déclaration en préfecture d’un événement type free party, comme l’apprend le site internet Trax.


Article : FREE PARTY – Rave party Alice in Wonderland #4 : un terrain d’entente à finalement été trouvé
Réalisation : Wanderer
Visuel : Joris Abbas Taralle
Photos : FC Techno, Bastien Saviard

Mouvances Libres

Votre avis sur cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s